Brève histoire de l’empowerment : à la reconquête du sens politique

L’association Vecam* a rédigé un article récapitulant l’histoire du terme d’ewmporwement et des liens qu’il peut entretenir avec le numérique.
Ce texte reprend et développe un exposé oral présenté en janvier 2015 à la demande de la FING – Fondation internet nouvelle génération – à l’occasion du séminaire de lancement du projet de recherche « Capcity – explorer les réalités de l’empowerment à l’ère numérique », projet mené en partenariat avec Telecom Bretagne et l’Université Rennes 2, soutenu par l’ANR – Agence nationale de la recherche. Il m’était demandé de revenir sur les racines du terme « empowerment » et sur sa trajectoire de pénétration en France, plus particulièrement dans les milieux de l’internet citoyen.

Cet article revient sur l’historique de cette notion polysémique en remontant de Saul Alinsky, au courant féministe américain en passant par la psychologie communautaire de Julian Rappaport.
Il rappel qu’historiquement, au début du développement numérique, l’information est vu comme terreau d’expansion de l’empowerment : l’informatique est vu comme un outil potentiellement porteur d’émancipation individuel.

Retrouvez l’article complet sur le site internet de l’association Vecam

*Le rôle de Vecam est de donner aux citoyens les moyens de s’interroger, comprendre, débattre et s’approprier ces transformations. C’est au décryptage politique et social de l’ère numérique que l’association tente de contribuer. Vecam entend également faciliter les usages développés par et pour les associations, les mouvements citoyens ou les individus.
Plus d’informations sur l’association

Poster un commentaire